lundi 20 novembre 2006

Mutus Liber 2








Il y a plus de deux siècles paraissait, à La Rochelle, par les bons soins de Pierre Savouret, un recueil de quinze gravures alchimiques, tiré certainement à très petit nombre d'exemplaires et qui allait devenir l'oeuvre la plus rare et la plus convoitée dans le domaine des livres alchimiques illustrés. Autre singularité, le recueil n'était accompagné d'aucun texte, à l'exception d'un très court "avis au lecteur" et du règlementaire "Privilège du Roy", justifiant ainsi pleinement son titre: Mutus Liber.Il devait par la suite connaître deux rééditions anciennes - l'une en 1702 placée à la fin de la Bibliotheca Chemica Curiosa de Manget, l'autre de format plus réduit, gravée vers 1725. C'est ensuite seulement en ce XXe siècle, que Marc Haven, Magnophon (Pierre Dujols) et enfin Eugène Canseliet (disciple de Fulcanelli), proposèrent aux "Amoureux de Science", des éditions commentées de ce précieux Livre Muet.Il convient de souligner ici, que c'est à celui qui oeuvra tant au renouveau d'intérêt pour l'alchimie, Eugène Canseliet, qu'il échut, en cette toute fin de deuxième millénaire, d'éclairer de ses pertinents commentaires le précieux "livre d'images et de Sapience

Source des images : Filectio

1 commentaire:

mandragore a dit...

merci pour ces belles gravures, mais j'aimerai savoir si l'original était en couleur ou pas. On trouve des gravures en noir et blanc dont le dessin est plus naif que sur les couleurs. Combien y a t-il donc de modèles du Mutus Liber? et qui a recopié les images originelles? (si l'original est celui en noir et blanc) merci si vous pouvez répondre.